Ce site web utilise des cookies
En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement.
Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site.

La mode Congolaise

La S.A.P.E qui signifie la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes, est une mode vestimentaire originaire des 2 Congo (République du Congo et République Démocratique du Congo).
Ses adeptes, appelés les sapeurs, s'habillent ainsi chez les grands couturiers, et pratiquent la sapologie.
La Sapologie est un mouvement d'identité vestimentaire qui détourne et réinvente les codes de la mode. Il ne s'agit pas d'un mouvement spontané et éphémère. Très consciente de sa longue histoire, la sapologie est une forme de dandysme et d'insoumission !
La Sapologie a aussi fait sa place dans les médias, avec cette publicité nommée «Made of More» tourné dans les rues de Brazzaville et realisé pour la marque de bière Guiness.
De nombreux reportages sur ce mouvement, sont également présents sur des plateformes de vidéos comme YouTube ou encore sur des chaînes télévisées comme sur TF1 dans l'émission «Sept à Huit» et sur Arte dans l'émission «Invitation au voyage».
Côté musique, de nombreux sapeurs font des apparitions dans des clips ivoiriens, congolais...
Il y'a également des chanteurs congolais des 2 Congo qui sont sapeurs comme Papa Wemba (décédé), Koffi Olomidé ou encore Rapha Bounzeki (décédé).
Malgré la popularité de la Sapologie, ce mouvement a également ses détracteurs. Pour eux les points négatifs sont nombreux :
L'incohérence des sapeurs, entre le prix excessif des vêtements et accessoires portés et l'extrême pauvreté de leurs conditions de vie
Le comportement des sapeurs qui n'est que arrogance, compétition ferroce, et insouciance
Le fait que les sapeurs ne portent que des vêtements de marques étrangères au lieu de valoriser les vêtements de petits créateurs congolais ou africain

Les vêtements traditionnels

Le wax, le boubou, le bazin, ou encore le pagne. Ce tissu africain a de nombreuses appelations.
Le wax (qui signifie en anglais «cire»), est un textile de coton ayant reçu sur les deux faces un cirage lui conférant des propriétés hydrophobes (=que l'eau ne mouille pas, contrairement à un tissu hydrophile). Les cires utilisées sont colorées et forment des motifs qui varient à l'infini dans une recherche esthétique. Le wax est très en vogue en Afrique.
Le pagne est un vêtement léger porté dans les pays chauds. Il est fait d'une pièce de tissu, de forme rectangulaire, ajusté autour des hanches et descendant jusqu'aux cuisses (pagne court) ou aux chevilles (pagne long).
Le bazin africain à base de coton est teinté artisanalement pour devenir un tissu damassé. Il est caractérisé par la raideur et une éclatante brillance. À partir du coton blanc, la technique tinctoriale permet de former des motifs variés sur le textile amidonné.
De nos jours, le tissu africain ne se portent plus seulement chez soi dans un cadre privé, ou en Afrique. Il s'est exporté à l'international, et se fait même une place au sein des grands podiums, comme lors des défiles de la styliste camerounaise Thérèse Ngann, de la marque Dior, de la marque Africouleur ou encore de la marque Kory Wade.
flechehaut