Ce site web utilise des cookies
En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement.
Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site.

La gastronomie Congolaise

Un des pionner de la gastronomie congolaise se nomme Honor Toudissa.
La cuisine est une vocation pour ce troisième fils d’une fratrie de dix enfants. Après deux années blanches à l’université Marien Ngouabi, au début des années 90, il abandonne ses études de littérature et de langues vivantes étrangères.
Honor se réoriente alors vers la restauration sur les conseils du supérieur d’une congrégation catholique où il passe un stage de vacances et où ses salades ont un franc succès.
Il obtient au Kenya un diplôme en management hôtellerie et restauration, puis en production alimentaire, avant de passer une certification en art culinaire et restauration, option cuisine congolaise.
Aujourd’hui, il tient un petit restaurant à Poto-Poto (3ème arrondissement de Brazzaville) , forme des jeunes cuisiniers à la valorisation des mets locaux et travaille à la création d’un village Liboke, une sorte d’académie de la gastronomie congolaise.
Lors d'un cocktail dinatoire organisé le 18 octobre 2018 à Brazzaville, le chef cuisinier présente sa cuisine :
«Ma cuisine est naturelle car elle met en valeur des produits typiques du pays ou de la région du Bassin du Congo, en les accommodant de manière originale, différente de la préparation traditionnelle. Je veux revaloriser la cuisine de la maman congolaise, lui donner une nouvelle vue attractive au niveau international».
Les exemples de plats qu'il concocte sont nombreux: des safous farcis aux légumes et gratinés au fromage, des cakes de chenilles noires, des «maboké»de courge ou encore des pizzas au «ndounda ya dzaba».

Les aliments locaux

Les fruits : de nombreux fruits sont présents au Congo Brazzaville comme la goyave, la banane, les figues, les avocats, les mangues...

Les légumes : on retrouve les safous (de l'arbre le safoutier), les aubergines, les poivrons, les courges...

Les accompagnements : on a le choix entre le foufou, la semoule (la version européènne du foufou), le manioc (aussi appelé chikwangue), les bananes plantains (cuites à la vapeur ou grillées), l'igname, le riz parfumé...

Les desserts :
- Les Beignets («Mikaté» en lingala), sont préparés à base de farine, eau, levure boulangère, sucre vanillé, un peu de sel, un bain d'huile de friture. Ils peuvent être natures ou préparés avec diverses saveurs comme à la banane. On peut l'accompagner avec des sauces ou le manger seul en goûter, petit déjeuner ou dessert
- Les Patachou : est une pâtisserie de la forme d'un noeud
- Les Croquettes/Gratana : petits biscuits croquants en forme de carré, boule ou tiges

Les boissons locales :
- Le Tangawiss est un jus au gimgembre et à l'ananas
- Le Bissap est une boisson préparée à partir des fleurs rouges d'hibiscus
- Le Vin de palme est une boisson traditionnelle alcoolisée obtenue par fermentation naturelle de sève de palmier. Il est souvent bu par les ainées et dans les villages
Le Ski est lorsque l'on transforme un jus/une boisson en glace en le mettant aux congelateur. Le tout se prend dans un sachet fermé

Sinon il y'a aussi les sodas, prisés par les jeunes. On compte différents goûts: fanta passion, fanta grenadine, fanta orange, coca cola...
Côté alcools vous avez le choix: Ngok (la bière 100% congolaise, elle est produite au Congo Brazzaville), Mutzik, Turbo King, Nzoko et la plus connue «la Primus».

Les plats préparés :
Les plats congolais incluent comme ingrédient principal du poisson (cuite ou fumé), du poulet, de la viande (agneau, mouton, porc...).
Dans ces plats on retrouve souvent la dakatine (pate d'arachide), l'huile de palme ou la sauce tomate.
flechehaut